© CloudSkiff 2019

This site is edited by CloudSkiff SAS, domiciled at STATION F - 5 Parvis Alan Turing, 75013 Paris - FRANCE

Terms of use and conditions will be released upon service opening to public use. 

Sept 2019

Communiqué de Presse

Un nouvel outil DevOps industrialise le déploiement de cluster Kubernetes

en multi-cloud.

L'adoption croissante de containers orchestrés par Kubernetes génère une frustration également croissante dans les équipes DevOps, notamment en déploiements multi-cloud partiellement ralentis par le lock-in des cloud providers. Un nouvel outil DevOps permet d'abstraire le cycle de vie du "Stack" d'infrastructure, et réduit drastiquement la courbe d'apprentissage de Kubernetes en exploitant au mieux le potentiel de l'Infrastructure-as-Code...

L'adoption croissante de Kubernetes : opportunité ou frustration?

Avec l'adoption croissante de containers en production, Kubernetes devient quasiment un orchestrateur par défaut. Certains considèrent même parfois ce framework comme un Cloud OS qui entraine dans son ascension tout un écosystème complémentaire et très vivant. Bien qu'apportant des bénéfices évidents aux équipes DevOps, facilitant le déploiement de microservices et de containers, beaucoup de voix confirment que la période d'apprentissage nécessaire pour maitriser Kubernetes est longue et complexe, et se transforme en expérience encore plus ardue en environnement multi-cloud.

Les développeurs qui ne manquent pas d'exprimer leur frustration sur les réseaux sociaux on même commencé à poster des "memes" pour illustrer les difficultés qu'ils rencontrent sur leur parcours d'implémentation, ou encore compilent leurs erreurs sur des sites satiriques dédiés comme le fameux "Kubernetes Failure Stories" (https://k8s.af/)

Les bénéfices du Multi-cloud limités par le cloud lock-in 

Le Cloud lock-in est une réalité qui nait d'une multitude de détails techniques concernant aussi bien les data, le champ applicatif que les infrastructures. Elle impacte sérieusement les équipes qui tentent de tirer parti d'environnements multi-cloud. En effet, chaque déploiement Kubernetes implique des implémentations dédiées pour chaque fournisseur de Cloud avec des apprentissages nouveaux, des difficultés spécifiques et des risques d'erreurs pour chacun.

Avec déjà 63% des utilisateurs d'IaaS qui déploient régulièrement leurs applications sur plusieurs clouds, les environnements multi-providers deviennent un standard pour les équipes DevOps qui cherchent les meilleures solutions pour leurs projets. Mais savoir déployer des cluster Kubernetes (même managés comme EKS) sur AWS, ne les rend pas automatiquement compétents pour lancer des déploiements similaires sur Microsoft Azure ou encore GCP. Et bien évidemment, multiplier les courbes d'apprentissages pour tirer le meilleur parti de chaque cloud n'est pas compatible avec des projets qui ont des besoins immédiats et des échéances de livraison courtes.

Un nouvel outil pour raccourcir les courbes d'apprentissage en multi-cloud

CloudSkiff est né de la volonté de donner aux équipes DevOps la liberté de choisir leurs cloud providers en fonction des besoins spécifiques de leurs projets et de la valeur ajoutée proposée par chaque environnement différent. Ce nouvel outil leur permet de facilement lancer de l'Infrastructure-as-Code en production et de déployer des Kubernetes managés comme AKS, EKS ou GKE avec Terraform.

En leur donnant plus de pouvoir, CloudSkiff aide les DevOps à accélérer leur cycle d'apprentissage Kubernetes et à accéder plus rapidement aux bénéfices de l'automatisation d'infrastructures. CloudSkiff industrialise les déploiements de cluster Kubernetes en manageant le cycle de vie du "stack" d'infrastructure avec du code "proprement" packagé, et permet aux DevOps de se concentrer sur la construction et l'exploitation de leurs applications.

Cette plateforme accessible en mode SaaS est basée sur Terraform (Hashicorp) pour deployer et configurer des cluster Kubernetes managés sur AWS, Azure et GCP. Elle apportera également un meilleur contrôle des process et une meilleure gouvernances pour les équipes. Le lancement de la V1 est prévu pour le mois de Décembre 2019.

À propose de nous

CloudSkiff est construit par une équipe d'entrepreneurs expérimentés :

Stephane Jourdan: plus de 15 ans d'expérience en construction/ automatisation/ maintenance d'infrastructures pour des startup et des grands groupes. Auteur du livre "Infrastructure-as-code".

Eric Mahé: multiples expériences d'entrepreneur dans les logiciels pour entreprises. Co-fondateur de RunMyProcess (acquis par Fujitsu en 2013). CIO de Netsize (acquis par Gemalto). Partner chez Axeleo, Mentor chez Wilco (accélérateur de startup).

Gerald Crescione : multiples expériences d'entrepreneur avec un focus en marketing et en lancements de startup. Co-fondateur et directeur des opérations de Startup Maker (Startup Studio).

Press Room

A propos de CloudSkiff

Cloudskiff est une plateforme DevOps qui industrialise le déploiements de clusters Kubernetes en environnement multi-cloud en exploitant le potentiel de l'Infrastructure-as-Code.

Nous apportons un nouvel outil collaboratif aux DevOps, pour simplifier et sécuriser le processus de déploiement d'infrastructures Cloud-Native sur plusieurs clouds publics. CloudSkiff gère le cycle de vie de votre "stack" d'infra avec de l'Infrastructure-as-Code, pour que vous puissiez vous concentrer sur la construction et l'exploitation de vos applications!